En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service sur notre site, réaliser des statistiques et vous permettre de partager les contenus sur les réseaux sociaux.

contact top Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. rappel top rdv top
La centrale des SCPI : n°1 de la distribution de scpi en ligne
n°1 de la distribution de scpi en ligne
telephone
Ici, toutes les SCPI du marché !
Souscrivez en ligne
fleche2

Tenez vous informé quotidiennement du marché SCPI

rien n’échappe à la vigilance de la Centrale des SCPI

Comme le mois dernier, les spécialistes de La Centrale des SCPI vous proposent un duel un peu particulier, à savoir entre les SCPI dans leur globalité et l’assurance-vie, et plus précisément les contrats d’assurance-vie en euros.

Parlons tout de suite performance puisque les SCPI de rendement ont rapporté en 2017 (les résultats 2018 ne sont pas encore connus) à leurs associés 4,43 % tandis que les contrats d’assurance-vie en euros ont été à la traîne avec moins de 2 % et même moins de 1,5 % pour les moins intéressants. S’agissant des chiffres de l’année 2018, les contrats d’assurance-vie en euros ont fait perdre de l’argent à leurs titulaires puisque leur rendement a été inférieur à celui de l’inflation qui devrait approcher 2 %.

Aussi, du point de vue du rendement, l’avantage est clairement du côté des SCPI qui devraient facilement rapporter plus de 4 % pour 2018 et même autour de 6 % pour celles en tête du palmarès des rendements. En outre, la revalorisation du prix des parts permet de réaliser des plus-values tandis que les contrats d’assurance-vie en euros ne se revalorisent que des intérêts accumulés.

S’agissant de la somme minimale à investir, le jeu est équilibré puisque dans les deux cas, il suffit de quelques centaines d’euros pour acheter des parts de SCPI ou ouvrir un contrat d’assurance-vie en euros.

En revanche, du côté de la diversification, l’avantage revient une fois de plus aux SCPI. Ces dernières couvrent toute l’Europe (zone euro et hors zone euro) tandis que les contrats d’assurance-vie en euros sont majoritairement investis en obligations d’État françaises. La diversification offerte par les SCPI est donc sans commune mesure avec ce qui est proposé par les contrats d’assurance-vie en euros. N’oublions pas que si les SCPI de rendement investissent quasi-exclusivement en immobilier d’entreprise, certaines offrent la possibilité de réaliser un investissement immobilier en immobilier d’habitation.

Pour ce qui concerne les modalités d’investissement, l’avantage revient clairement aux SCPI dont les parts peuvent être achetées au comptant, à crédit, mais également en démembrement temporaire de propriété. Placer de l’argent sur un contrat d’assurance-vie en euros ne peut être réalisé qu’au comptant ce qui empêche d’utiliser un effet de levier.

Du point de vue de la fiscalité, les rendements des contrats d’assurance-vie en euros sont assujettis aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 % depuis le 1er janvier 2018. Les dividendes des SCPI sont, comme tous les revenus immobiliers, imposés au taux marginal d’imposition (TMI) auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux. Toutefois, en achetant ses parts en démembrement temporaire de propriété, l’investisseur annihile toute fiscalité. L’avantage fiscal entre les SCPI et les contrats d’assurance-vie en euros dépend par conséquent du mode d’acquisition des parts de SCPI et diffère en fonction des profils d’investisseurs.

Il ressort donc clairement que ce duel entre les SCPI et l’assurance-vie voit la victoire sans appel des SCPI qui offrent un rendement supérieur, de meilleures perspectives de valorisation et une diversification beaucoup plus importante.

Si vous souhaitez acquérir des parts de sociétés civiles de placement immobilier, une seule adresse : La Centrale des SCPI dont la boutique est située au 15 rue Saint-Roch à Paris dans le 1er arrondissement. Si vous souhaitez contacter les spécialistes de La Centrale des SCPI, un seul numéro de téléphone, le 01.44.56.00.23. Nos lignes sont ouvertes six jours sur sept et vous serez mis en relation avec un consultant dédié qui répondra gratuitement et sans engagement à toutes vos questions mais surtout, en toute indépendance. Si vous souhaitez vous informer sur les SCPI, un seul site Internet

Avec La Centrale des SCPI, accroître son patrimoine n’a jamais été aussi simple. Nous ne distribuons qu’un seul type de produit d’investissement mais c’est un produit qui a fait ses preuves depuis plus de cinquante ans et dont les résultats sont là pour prouver sa pertinence.

Partager ce lien

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous
 

 

Zoom sur notre SCPI coup de coeur

Zoom sur la SCPI Novapierre Allemagne

Novapierre Allemagne du groupe Paref Gestion, c’est LA SCPI allemande qui s’intègre parfaitement dans un portefeuille optimisé de SCPI.

Avec une capitalisation supérieure à 269 millions d’euros à la fin de l’année 2017, elle connaît un développement fort et serein depuis sa création en 2013.

Les 4 208 investisseurs associés bénéficient d’un rendement « deutsche qualität » (qualité allemande) de 4,71% pour 2017.

Vous l’aurez compris, la SCPI Novapierre Allemagne concentre ses investissement Outre Rhin, au cœur de villes dynamiques et prospères.

Prix de part : 260 € - Investissement minimum : 30 parts

Services Plus
Le mot de l'expert

"La plus belle de nos réussites : savoir nos clients satisfaits et leur épargne en sécurité"

Lionel BENHAMOU, associé fondateur La Centrale des SCPI

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.