En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service sur notre site, réaliser des statistiques et vous permettre de partager les contenus sur les réseaux sociaux.

contact top Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. rappel top rdv top
La centrale des SCPI : n°1 de la distribution de scpi en ligne
n°1 de la distribution de scpi en ligne
telephone
Ici, toutes les SCPI du marché !
Souscrivez en ligne
fleche2

Première voiture, logement, études supérieures… afin de préparer l’avenir de leurs enfants, les parents épargnent dès la naissance du premier. Généralement, le premier réflexe était d’ouvrir un livret A. Mais depuis l’annonce de la nouvelle formule de calcul, le livret A apparait moins intéressant, et certains parents cherchent une nouvelle manière d’épargner. Pourquoi ne pas regarder du côté des SCPI ? Pour se faire une idée juste des deux, comparons les points positifs et négatifs du livret A avec ceux d’une SCPI.

Le livret A est-il un investissement rentable ?

Le livret A est un compte épargne accessible à tous. Un enfant, quel que soit son âge, peut être titulaire d’un livret A. Par contre une personne ne peut être propriétaire d’un seul et unique livret A, qui est plafonné à 22 950 euros. Il peut être alimenté régulièrement ou occasionnellement. Son taux de rémunération est fixé par les pouvoirs publics. Jusqu’à présent il était calculé en fonction de l’inflation. Depuis 2015 son taux est bloqué à 0.75 % et ce jusqu’en janvier 2020. A partir de cette date, son taux sera calculé sur une nouvelle formule, dans laquelle le plancher inflation est remplacé par un plancher fixe de 0.50 %. Grand nombre de parents qui utilisaient le livret A comme placement financier pour leur enfant le trouvent moins intéressant aujourd’hui. Mais alors quel placement choisir pour un enfant ? Certaines familles se tournent vers un placement immobilier pour leur enfant.

La pierre : un investissement de taille

L’immobilier est l’un des investissements préférés des Français. En effet, ce placement à long terme permet d’avoir un revenu régulier. Par le biais d’une donation des parents et des grands-parents, il est possible d’acheter un bien au nom d’un enfant mineur sans payer de droits. La majorité atteinte, l’enfant pourra en disposer comme il le souhaite. Ce placement immobilier pour son enfant comporte quelques contraintes qui ne sont pas à négliger : l’entretien du bien et sa gestion. Cet investissement a donc un coup qui doit être calculé avant. C’est pourquoi certains parents préfèrent choisir la pierre papier comme placement immobilier pour leur enfant.

SCPI : est-ce un bon placement financier pour son enfant ?

Investir dans des parts de SCPI revient à investir dans de l’immobilier, en ayant tous les avantages, sans les inconvénients. En effet, le titulaire des parts perçoit les revenus des loyers mais ne s’occupe nullement de la gestion. Une société de gestion la prend en charge, ainsi que la valorisation du patrimoine de la SCPI. Il existe plusieurs formes de SCPI, pour avoir un bon placement financier pour son enfant, mieux vaut opter pour les SCPI de rendement. Les autres étant plus tournées vers la défiscalisation. En moyenne les SCPI affichent un rendement de 4,43 %. Certaines montent même à 6 %. Comme pour le livret A, les parents peuvent ouvrir ce placement immobilier pour leur enfant, dès la naissance. Il sera propriétaire des parts. Cet investissement est accessible à tous les capitaux. Il existe énormément de SCPI et de sociétés de gestion, alors quel placement choisir pour son enfant ? Le choix se fera en fonction du capital de départ (une part de SCPI de rendement peut aller de 100 à plus de 1500 euros), du mode de financement (comptant, crédit…), de vos objectifs. Pour vous aider, La Centrale des SCPI a mis en place un simulateur. Vous pouvez également nous contacter, nous vous renseignerons et vous accompagnerons dans votre choix.