En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service sur notre site, réaliser des statistiques et vous permettre de partager les contenus sur les réseaux sociaux.

contact top Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. rappel top rdv top
La centrale des SCPI : n°1 de la distribution de scpi en ligne
n°1 de la distribution de scpi en ligne
telephone
Ici, toutes les SCPI du marché !
Souscrivez en ligne
fleche2

L’investissement en SCPI est réglementé par l’Autorité des marchés financiers. En plus d’une surveillance de la collecte et des règles de fonctionnement des SCPI, cette réglementation implique un nombre important de recommandations sur la durée de détention, sur le fait que le capital ainsi que les rendements, notamment le meilleur taux de rendement de SCPI relevé, ne sont pas garantis.

Ces messages peuvent se révéler inquiétants pour un investisseur ne connaissant pas les fondamentaux du produit. Toutefois, la taille importante des SCPI permet une mutualisation des risques à la fois géographique et sectoriel. Un tel niveau de diversification est impossible à faire seul avec un investissement en immobilier locatif en direct.

Même si les performances du passé ne présagent pas des performances à venir, il est important de bien connaitre l’évolution du marché des SCPI, le meilleur taux de rendement des SCPI, afin d’en tirer des éléments de réponse sur l’opportunité d’un investissement en fonction de sa stratégie d’investissement.

Le rendement moyen des SCPI et leur capitalisation

Sur les 5 dernières années le rendement moyen de SCPI est passé de 6,07 % en 2009 à 5,08 % en 2014. De prime abord, cela peut être assimilé à une baisse. En réalité, cela s’explique simplement : la capitalisation moyenne des SCPI est passée de 18 milliards à 32 milliards d’euros. Le rendement des SCPI étant calculé en fonction des loyers perçus ramené au prix de souscription, il est donc normal que le rendement moyen des SCPI se tasse.

Les loyers perçus des SCPI proviennent des baux commerciaux que la société de gestion à signé avec les différents locataires. Ces baux étant indexés sur l’inflation, les perspectives d’avenir sont positives dès que la France va retrouver un taux d’inflation lui correspondant plus. En effet, une augmentation de l’inflation aura pour conséquence mécanique d’augmenter les loyers perçus et d'arriver à un meilleur taux de rendement des SCPI.

Taux de rotation et parts en attente de cession

Autres critères intéressants afin d’anticiper les futurs rendements des SCPI est le taux de rotation ainsi que les parts en attente de retrait.

Le taux de rotation mesure la vitesse de circulation des parts de SCPI. Depuis 5 ans, ce taux oscille entre 2,25 % en 2009 et 1,75 % en 2014. Cela signifie que la propriété des parts de SCPI est très stable. Il est aisé de comprendre que l’investisseur préfère conserver ses parts car aujourd’hui il n’existe aucun autre produit avec le même couple risque/rendement de la SCPI.

Le taux des parts en attente de cession mesure les parts faisant l’objet d’un ordre de vente mais sans acheteur. Ce taux était de 0,46 % en 2009 et de 0,22 % en 2014. Autant dire que pour un placement immobilier, les SCPI sont très liquides. Les parts en attente de retrait sans acheteur se retrouvent souvent dans le cadre de SCPI à capital fixe.

La collecte des SCPI

La collecte moyenne des SCPI est également un facteur intéressant à prendre ne compte. Cela traduit l’attractivité du placement. Plus la collecte est importante, plus le nombre d’investisseurs séduit par le produit augmente.

La collecte nette est la valeur la plus intéressante car il s’agit des souscriptions moins les retraits.

Sur les dernières années, cette collecte nette n’a pas cessé d’augmenter passante de 969 millions d’euros en 2009 à 2,9 milliards d’euros en 2014.

En guise de conclusion, il est difficile de prévoir le futur rendement moyen des SCPI et le meilleur taux de rendement des SCPI. En revanche, ces faisceaux d’indices laissent à penser que nous sommes en présence d’un placement stable, non corrélé au marché financier et plus rentable que n’importe quel autre placement ayant le même couple rendement/risque.

De plus, tout laisse à penser que le meilleur reste à revenir surtout si la France retrouve sa vitesse de croisière notamment en termes de croissance et d’inflation. Les rendements ne pourront qu’augmenter et le meilleur taux de rendement des SCPI pourrait être atteint.