10 raisons de procéder à un rachat partiel d’une assurance-vie en fonds euros

Alors que les Français sont de plus en plus réticents à placer leur argent dans un contrat d’assurance-vie en fonds euros, certains de nos compatriotes vont jusqu’à procéder à un rachat partiel afin notamment d’augmenter leur pouvoir d’achat. Voici les raisons qui poussent les épargnants à procéder à un rachat partiel d’une assurance-vie en fonds euros.

Raison N°1 : Les contrats d’assurance-vie en fonds euros ne rapportent presque plus rien.

Les souscripteurs de contrats d’assurance-vie en fonds euros voient leur performance diminuer années après années. Pour 2020, les contrats d’assurance-vie ont rapporté en moyenne 1,08 % aux épargnants et, s’agissant de 2021, la situation devrait être encore pire et passer sous la barre du pour cent.

Les contrats d’assurance-vie en fonds euros ne permettent donc pas d’augmenter son pouvoir d’achat et auraient même tendance à le réduire. Il est donc grand temps d’agir efficacement, c’est-à-dire d’acheter des parts de SCPI de rendement dont les meilleures rapportent autour de 6 % par an.

Raison N°2 : Les contrats d’assurance-vie en fonds euros sont presque uniquement investis en obligations d’État.

Investir dans un contrat d’assurance-vie en fonds euros revient à placer au moins 85 % de son épargne en obligations d’État. En fonction des contrats d’assurance-vie, le solde est le fait d’actions, de produits monétaires et d’immobilier.

Les obligations d’État peuvent être des produits financiers risqués, notamment en cas de forte baisse obligataire induit par une forte remontée des taux d’intérêt.

Raison N°3 : Les contrats d’assurance-vie en fonds euros ne préservent pas les investisseurs d’une remontée des taux d’intérêt.

La hausse des taux d’intérêt est essentiellement due à l’inflation. Les obligations d’État sont souscrites à taux fixes ce qui signifie qu’en cas de remontée rapide des taux d’intérêt, elles cotent moins puisque les investisseurs se tournent vers les obligations rapportant davantage. C’est ce qui s’appelle un krach obligataire.

Il existe des obligations indexées sur l’inflation mais elles ne représentent qu’une faible part du marché obligataire.

Raison N°4 : Les contrats d’assurance-vie en fonds euros ne permettent pas de préserver son épargne de l’inflation.

Pour l’instant, la hausse des prix ou inflation est contenue. Toutefois, il risque de ne pas en être toujours ainsi. Imaginons que l’inflation passe à 3 % et que les contrats d’assurance-vie en fonds euros ne rapportent plus que 1,5 %. Il en résulte une perte de pouvoir d’achat d’1,5 % par an, ce qui est loin d’être négligeable.

Contrairement aux contrats d’assurance-vie en fonds euros, les SCPI de rendement protègent de l’inflation puisque les loyers versés par les locataires sont indexés sur la hausse des prix.

Raison N°5 : Les contrats d’assurance-vie en fonds euros sont des produits financiers difficile à appréhender.

Très peu de détenteurs de contrats d’assurance-vie en fonds euros savent de quoi est composé leur contrat. Ils ne prennent pas le temps de l’analyser en profondeur les différents supports et la documentation légale n’est pas toujours simple à décortiquer pour le néophyte.

De leur côté, les SCPI sont très transparentes et simple à comprendre, à la fois grâce aux bulletins trimestriels et aux rapports annuels qui sont adressés aux associés porteurs de parts et à toute personne en faisant la demande.

Raison N°6 : Les contrats d’assurance-vie en fonds euros sont des produits risqués.

La loi Sapin 2, entrée en vigueur en 2016, vise à protéger les organismes financiers de toute crise financière induite par une panique subite des épargnants. Il est ainsi possible de voir son contrat d’assurance-vie en fonds euros bloqué. Il n’est alors plus possible d’effectuer un rachat partiel ou de le résilier purement et simplement.

À l’inverse, il est tout à fait possible de revendre ses parts de SCPI en fonction des lois de l’offre et de la demande.

Raison N°7 : Sous réserve que le contrat n'ait pas été accepté par son bénéficiaire, le rachat partiel d’un contrat d’assurance-vie en fonds euros permet de ne pas le résilier.

Il est donc possible à tout moment de récupérer, en cas de besoin, une partie de son épargne. De même, il est possible de reconstituer le capital investi en cas de nouvelle rentrée d’argent et ce grâce à de nouveaux versements.

Raison N°8 : Le rachat partiel d’un contrat d’assurance-vie en fonds euros n’a pas d’incidence fiscale sur son antériorité.

Le capital restant sur le contrat à l’issue d’un rachat partiel représente celui versé au bénéfice du ou des bénéficiaires désignés en cas de décès. Il continue donc à bénéficier de la fiscalité de l'assurance-vie relative à son antériorité.

Raison N°9 : Le rachat partiel d’un contrat d’assurance-vie en fonds euros peut prendre deux formes.

Il s’agit d’abord d’un rachat partiel ponctuel répondant au besoin du souscripteur de récupérer la somme d'argent nécessaire. Il s’agit ensuite de rachats partiels programmés, à savoir la possibilité de bénéficier régulièrement du versement d'une somme déterminée venant augmenter ses revenus et ce jusqu'à l’extinction du capital acquis.

Raison N°10 : Le rachat partiel d’un contrat d’assurance-vie en fonds euros est une opération facile.

Il est très simple de procéder à un rachat partiel d’un contrat d’assurance-vie en fonds euros.
Il suffit, au choix de l’investisseur, d’effectuer sa demande en ligne sur le site de la compagnie d’assurance ou de la banque via un formulaire. Il est également possible de remplir un formulaire papier ou d’écrire une lettre recommandée avec accusé de réception à sa banque ou à sa compagnie d’assurance avec copie de sa pièce d’identité, un RIB et le dernier relevé de compte de son contrat.

Calculez rapidement la somme maximale que vous allez pouvoir emprunter.
REVENU TOTAL NET MENSUEL
Calculez rapidement votre échéance de prêt.
MONTANT DE L'EMPRUNT
TAUX D'INTERET
DURÉE DE L'EMPRUNT

Je souhaite en savoir plus

Contactez-moi

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par
La Centrale des SCPI pour permettre de vous adresser des contenus adaptés à vos centres d’intérêt.
Elles sont conservées pendant 3 ans et sont destinées au service marketing
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données
vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@lacentraledesscpi.fr

TOUT SUR LES SCPI EN VIDEO

Les dossiers La Centrale des SCPI

Investir dans des SCPI est une solution intelligente pour augmenter son capital, préparer sa retraite ou profiter d’une défiscalisation particulièrement avantageuse. Mais face aux nombreuses offres qui existent et aux spécificités qui s’y rattachent, il n’est pas toujours simple de prendre les bonnes décisions.

Les SCPI sont des Sociétés Civiles de Placement Immobilier créées pour de l’investissement dans l’immobilier d’entreprises. A La Centrale des SCPI nous vous permettons de tout savoir sur les SCPI et d’investir facilement dans les meilleures SCPI du moment grâce à nos conseils en SCPI.

Découvrez les Opportunités SCPI du moment, proposées par La Centrale des SCPI.