Acheter des parts de SCPI demeure le meilleur moyen de lutter contre le vieillissement démographique

Bon à savoir
Mis à jour le 20 janvier 2020

Avec un nouveau recul des naissances et un accroissement du nombre de décès en 2019, la situation démographique de la France poursuit sa dégradation selon les chiffres de l’INSEE publiés en début d’année. Totalement prévisible, cette évolution va induire de sérieux problèmes en matière de financement des retraites. Notre modèle, fondé sur la répartition, se tend ainsi de plus en plus. Il est donc grand temps de prendre les devants pour se constituer soi-même grâce à son épargne un complément de revenus en achetant des parts de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI.

L’an dernier, 753 000 bébés sont nés en France tandis que 612 000 personnes sont décédées. Le solde naturel demeure certes positif mais l’écart se réduit chaque année entre le nombre des naissances et celui des disparitions. Comme, dans le même temps, l’espérance de vie continue d’augmenter, le vieillissement de la population française s’accélère.

Cette situation qui n’est toutefois pas spécifique à la France engendre de vives tensions sur nos comptes sociaux et en premier lieu sur nos régimes de retraite. Aussi, afin de ne pas en subir les conséquences et de ne pas dépendre uniquement de ses pensions de retraite une fois son activité professionnelle terminée, il importe de se constituer à son rythme un complément de revenus.

Comme on l’indique à La Centrale des SCPI, la fintech leader dans la distribution de parts de SCPI en France : « Nous aimerions tous que la situation s’améliore sur le front des retraites. Malheureusement, il n’existe pas de solution miracle et la meilleure parade demeure la constitution d’un capital pour en tirer chaque mois ou chaque trimestre les fruits. D’où l’intérêt de posséder des parts de SCPI en mobilisant seulement quelques milliers d’euros pour commencer. »

Pourquoi faut-il détenir des parts de SCPI pour compléter ses pensions de retraite ?

Demeurer totalement dépendant de la sécurité sociale ou des régimes complémentaires pour ses revenus peut avoir quelque chose d’angoissant. Bien sûr, le système n’est pas en faillite mais il montre de sérieux signes d’essoufflement. Aussi, il faut prendre ses précautions et se créer une autre source de revenus. Cette dernière sera a priori inférieure à l’ensemble de ses pensions de retraite mais elle aura le mérite d’exister.

L’avantage des SCPI est de permettre au propriétaire de parts appelé associé de percevoir chaque mois ou chaque trimestre des dividendes correspondant au nombre de parts qu’il détient. Ces derniers sont issus des loyers versés par les locataires à la SCPI sachant que ces dernières sont gérées par des sociétés de gestion dont c’est l’unique métier.

Avec l’argent des associés, les sociétés de gestion - au nombre de 33 - achètent des actifs immobiliers logements, bureaux, commerces, centres commerciaux, murs d’hôtels, entrepôts, locaux d’activités (SCPI Activimmo), immobilier consacré à la santé (SCPI Pierval Santé), à l’éducation et à la petite enfance. La mutualisation des biens et le grand nombre de locataires limitent considérablement les risques locatifs et offrent une réelle sécurité aux associés.

Outre la France (SCPI Épargne Pierre), les SCPI investissent aussi massivement en zone euro (SCPI Eurovalys implantée en Allemagne) et hors zone euro depuis plusieurs années afin de diversifier au maximum leurs actifs immobiliers. Cela leur permet d’offrir aux associés des rendements attrayant oscillant autour de 6 % pour les meilleures SCPI. Cette performance demeure sans commune mesure avec celle des contrats d’assurance-vie en euros et, bien évidemment, avec celle des livrets défiscalisés au premier rang desquels figure le livret A.

Contrairement à l’immobilier détenu en direct, les associés n’ont à s’occuper de rien et sont exempts de toute contrainte de gestion. C’est la société de gestion qui s’occupe de tout en contrepartie de frais de gestion rémunérant son travail.

Comme le note Thibault Le Coail, consultant au sein de La Centrale des SCPI : « Beaucoup d’investisseurs qui nous appellent au 01.44.56.00.23 ou nous rendent visite dans notre boutique du 15 rue Saint-Roch à Paris (75001) sont certes attirés par la rémunération offerte par les meilleures SCPI mais il sont également très intéressés par l’absence de contraintes de gestion qui leur laisse du temps pour eux. »

D’où l’intérêt de posséder son portefeuille multi-SCPI. Mais comment le constituer ?

Pourquoi faut-il constituer son portefeuille multi-SCPI avec l’aide de spécialistes connaissant bien toutes les spécificités de l’épargne immobilière assistée ?

D’abord, parce que cela ne coûte pas plus cher que d’œuvrer dans son coin. En effet, le prix des parts est identique quel que soit leur mode de distribution. Ensuite, parce que ces professionnels des boucliers patrimoniaux ont tissé des liens avec les organismes bancaires leur permettant d’offrir à leurs clients des packages meilleures SCPI + meilleur crédit SCPI.

En outre, parce qu’aucun particulier ne connaît toutes les SCPI du marché. Déjà, si on en connaît une petite dizaine sur les 180 que compte le marché, il est possible de s’estimer bon connaisseur en matière de pierre-papier. Cela est toutefois très loin d’être suffisant pour se lancer tout seul.

Enfin, parce qu’il est très délicat de faire coïncider exactement son profil patrimonial à un portefeuille SCPI sur-mesure. Les particuliers ne disposent en effet pas d’algorithmes fondés sur un historique de plusieurs dizaines de milliers de clients.

Ainsi que le souligne Gabriela Kockova, manager au sein de La Centrale des SCPI : « Nous n’imposons jamais un portefeuille SCPI à nos clients. Nous en discutons longtemps avec eux au regard de leur sensibilité et de leurs envies immobilières. J’ai ainsi l’exemple d’une maman qui ne trouvait pas de place en crèche pour sa fille et qui souhaitait investir dans une SCPI possédant des murs de crèches. Les SCPI étant à 100 % tournées vers la vie quotidienne, cette personne a investi une partie de ses avoirs dans la SCPI Primovie. »

La retraite nous concerne tous, de même que le vieillissement de la population française. Il importe donc de disposer de ressources complémentaires afin de vivre sereinement cette période de sa vie qui se poursuit sur de longues années.

C’est pourquoi l’achat de parts de SCPI grâce aux conseils de spécialistes de la question constitue une garantie non-négligeable permettant d’avoir l’esprit serein et de profiter pleinement du moment présent.

Article publié le 20 janvier 2020

PARTAGER

Article publié le 20 janvier 2020

PARTAGER
Calculez rapidement la somme maximale que vous allez pouvoir emprunter.
REVENU TOTAL NET MENSUEL
Calculez rapidement votre échéance de prêt.
MONTANT DE L'EMPRUNT
TAUX D'INTERET
DURÉE DE L'EMPRUNT

Je souhaite en savoir plus

Contactez-moi

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par
La Centrale des SCPI pour permettre de vous adresser des contenus adaptés à vos centres d’intérêt.
Elles sont conservées pendant 3 ans et sont destinées au service marketing
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données
vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@lacentraledesscpi.fr

TOUT SUR LES SCPI EN VIDEO

Les dossiers La Centrale des SCPI

Découvrez les Opportunités SCPI du moment, proposées par La Centrale des SCPI.

Investir dans des SCPI est une solution intelligente pour augmenter son capital, préparer sa retraite ou profiter d’une défiscalisation particulièrement avantageuse. Mais face aux nombreuses offres qui existent et aux spécificités qui s’y rattachent, il n’est pas toujours simple de prendre les bonnes décisions.

Les SCPI sont des Sociétés Civiles de Placement Immobilier créées pour de l’investissement dans l’immobilier d’entreprises. A La Centrale des SCPI nous vous permettons de tout savoir sur les SCPI et d’investir facilement dans les meilleures SCPI du moment grâce à nos conseils en SCPI.