Kenza nous explique comment elle a réussi son premier investissement en SCPI

Je gardais depuis plusieurs années une certaine somme en banque suite à une donation de ma grand mère.

J’avais placé cet argent sur le fonds en euros d’une assurance vie de ma banque et je ne m’y étais jamais intéressée. Il faut dire que le rendement était plutôt faible et que je ne voyais pas vraiment le fruit des intérêts.

À 34 ans, je me suis dit qu’il était temps de prendre en main mon épargne et j’ai de suite été séduite par la SCPI.

J’ai été guidée pas à pas dans ce processus de souscription par Laurent Fages, l’un des consultants de La Centrale des SCPI.

Il a été très pédagogue et m’a expliqué le fonctionnement du placement et le principe d’un investissement sur un portefeuille multi-SCPI.

Sur ses conseils j’ai pu investir à la fois sur toute la zone Euro mais également sur des secteurs porteurs comme le e-commerce et l’alimentaire.

Mon portefeuille SCPI est le suivant:

15 000 euros sur la SCPI Eurion qui investit sur toute la zone Euro
10 000 euros sur la SCPI Activimmo qui est spécialisées sur le e-commerce
10 000 euros sur la SCPI Cristal Rente, une SCPI Alimentaire

J’aime cette idée d’investir dans des thématiques qui sont dans l’air du temps. C’était presque logique et intuitif pour moi.

L’énorme avantage est la sérénité que me procure ce placement en plus de son excellent rendement. Ces trois SCPI fonctionnent très bien même dans des périodes de crise comme celle que l’on a connu avec le coronavirus.

Quand j’entends que les rendements des fonds en euros des assurances-vie vont encore baisser en 2020, je suis totalement confortée dans mon choix. C’était très important pour moi de prendre la bonne décision pour cet argent qui vient de ma famille !